La vie et la mort du roi Richard II

William Shakespeare

La vie et la mort du roi Richard II, by

William Shakespeare This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.net
Title: La vie et la mort du roi Richard II
Author: William Shakespeare
Translator: Fran?ois Pierre Guillaume Guizot
Release Date: May 2, 2007 [EBook #21277]
Language: French
Character set encoding: ISO-8859-1
*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK RICHARD II ***

Produced by Paul Murray, R¨¦nald L¨¦vesque and the Online Distributed Proofreading Team at http://www.pgdp.net (This file was produced from images generously made available by the Biblioth¨¨que nationale de France (BnF/Gallica) at http://gallica.bnf.fr)

Note du transcripteur.
=========================================================== Ce document est tir¨¦ de:
OEUVRES COMPL¨¨TES DE SHAKSPEARE
TRADUCTION DE M. GUIZOT
NOUVELLE ¨¦DITION ENTI¨¨REMENT REVUE AVEC UNE ¨¦TUDE SUR SHAKSPEARE DES NOTICES SUR CHAQUE PI¨¨CE ET DES NOTES
Volume 6 Le marchand de Venise Les joyeuses Bourgeoises de Windsor Le roi Jean La vie et la mort du roi Richard II Henri IV (1re partie)
PARIS A LA LIBRAIRIE ACAD¨¦MIQUE DIDIER ET Cie, LIBRAIRES-¨¦DITEURS 35, QUAI DES AUGUSTINS 1862
==========================================================
LA VIE ET LA MORT DU ROI RICHARD II
TRAG¨¦DIE

NOTICE SUR LA VIE ET LA MORT DU ROI RICHARD II
A mesure que Shakspeare avance vers les temps modernes de l'histoire de son pays, les chroniques sur lesquelles il s'appuie concourent plus exactement avec l'histoire v¨¦ritable; et d¨¦j¨¤, dans la Vie et la Mort de Richard II, les d¨¦tails que lui fournit Hollinshed s'¨¦cartent peu des donn¨¦es historiques parvenues jusqu'¨¤ nous avec une certaine authenticit¨¦. A l'exception du personnage de la reine, pure invention du po?te, et abstraction faite du d¨¦sordre que met dans la chronologie la n¨¦gligence de Shakspeare ¨¤ conserver aux ¨¦v¨¦nements leurs distances respectives, les faits contenus dans cette trag¨¦die ne diff¨¨rent en rien des r¨¦cits historiques, si ce n'est sur le genre de mort qu'on fit subir ¨¤ Richard. Hollinshed, qui a copi¨¦ d'autres chroniqueurs, ¨¤ donn¨¦ ¨¤ Shakspeare la relation qu'il a suivie; mais l'opinion la plus vraisemblable, et qui s'accorde le mieux avec le soin qu'on eut d'exposer publiquement Richard apr¨¨s sa mort, c'est qu'on le fit mourir de faim. Cette attention ¨¤ sauver du moins les apparences mat¨¦rielles du crime dont on s'inqui¨¦tait peu d'¨¦viter le soup?on, commen?ait ¨¤ s'introduire dans la f¨¦roce politique du temps; et Richard lui-m¨ºme avait fait ¨¦touffer entre des matelas le duc de Glocester qu'il tenait prisonnier ¨¤ Calais, publiant ensuite qu'il ¨¦tait mort d'une attaque d'apoplexie. Outre le penchant de Shakspeare ¨¤ suivre fid¨¨lement le guide historique qu'il avait une fois adopt¨¦, cette version lui permettait de conserver au caract¨¨re de Bolingbroke l'int¨¦r¨ºt qu'il a r¨¦pandu sur lui dans les les deux parties de Henri IV. Le choix entre diff¨¦rentes versions est d'ailleurs le droit le moins contest¨¦ et le moins contestable des auteurs dramatiques.
La trag¨¦die de Richard II est donc, g¨¦n¨¦ralement parlant, assez conforme ¨¤ l'histoire; et la mani¨¨re dont le po?te a repr¨¦sent¨¦ la d¨¦position de Richard et l'av¨¦nement au tr?ne de Henri de Lancastre para?t singuli¨¨rement d'accord avec ce que dit Hume au sujet de cet av¨¦nement: ?Il (Henri IV) devint roi, sans que personne p?t dire comment ni pourquoi.? Mais il faut ¨ºtre, comme l'¨¦tait Hume, tout ¨¤ fait ¨¦tranger au spectacle des r¨¦volutions, pour ¨ºtre embarrass¨¦ ¨¤ dire comment et pourquoi le duc de Lancastre, apr¨¨s avoir agi quelque temps au nom du roi qu'il tenait prisonnier, se mit sans aucune peine ¨¤ sa place. Shakspeare n'a pas cru n¨¦cessaire de l'expliquer: Richard est parti de Flintcastle avec le nom de roi ¨¤ la suite de Bolingbroke; nous le revoyons signant sa propre d¨¦position. Le po?te ne nous indique en aucune mani¨¨re ce qui s'est pass¨¦; mais pour ne pas deviner comment s'est accomplie la chute de Richard, il faudrait que nous eussions bien mal compris ce qui nous a ¨¦t¨¦ pr¨¦sent¨¦ du spectacle de ses premi¨¨res disgraces: la conversation du jardinier avec ses gar?ons en compl¨¨te le tableau en nous r¨¦v¨¦lant leur effet sur l'opinion. C'est un trait de l'art de Shakspeare pour nous faire assister ¨¤ toutes les parties de l'¨¦v¨¦nement; il nous transporte toujours l¨¤ o¨´ il frappe ses coups les plus d¨¦cisifs, tandis que loin de nos yeux l'action poursuit son cours, et se contente de nous retrouver toujours au but.
Bien que cette trag¨¦die ait ¨¦t¨¦ intitul¨¦e la Vie et la Mort de Richard II, elle ne comprend que les deux derni¨¨res ann¨¦es de ce prince, et ne contient qu'un seul ¨¦v¨¦nement, celui de sa chute, catastrophe ¨¤ laquelle tout marche d¨¨s le d¨¦but de la pi¨¨ce. Cet ¨¦v¨¦nement a ¨¦t¨¦ consid¨¦r¨¦ sous diff¨¦rentes faces, et une anecdote assez singuli¨¨re nous a r¨¦v¨¦l¨¦ l'existence d'une autre trag¨¦die sur le m¨ºme sujet, ant¨¦rieure, ¨¤ ce qu'il para?t, ¨¤ celle de Shakspeare, et trait¨¦e dans
Continue reading on your phone by scaning this QR Code

 / 41
Tip: The current page has been bookmarked automatically. If you wish to continue reading later, just open the Dertz Homepage, and click on the 'continue reading' link at the bottom of the page.