Pour cause de fin de bail

Alphonse Allais

Pour cause de fin de bail, by Alphonse Allais

The Project Gutenberg EBook of Pour cause de fin de bail, by Alphonse Allais This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.org
Title: Pour cause de fin de bail OEuvres anthumes
Author: Alphonse Allais
Release Date: July 20, 2007 [EBook #22111]
Language: French
Character set encoding: ISO-8859-1
*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK POUR CAUSE DE FIN DE BAIL ***

Produced by Laurent Vogel, Pierre Lacaze and the Online Distributed Proofreading Team at http://www.pgdp.net (This file was produced from images generously made available by the Biblioth¨¨que nationale de France (BnF/Gallica) at http://gallica.bnf.fr)

ALPHONSE ALLAIS
(OEUVRES ANTHUMES)
POUR CAUSE DE FIN DE BAIL
PARIS
¨¦DITIONS DE LA REVUE BLANCHE
23, BOULEVARD DES ITALIENS, 23
1899

DU M¨ºME AUTEUR:
Volumes in-18 j¨¦sus, ¨¤ 3 fr. 50
OEUVRES ANTHUMES
¨¤ SE TORDRE. PAS DE BILE. VIVE LA VIE! LE PARAPLUIE DE L'ESCOUADE. ROSE ET VERT POMME. ON N'EST PAS DES BOEUFS. AMOURS, D¨¦LICES ET ORGUES. DEUX ET DEUX FONT CINQ. LE BEC EN L'AIR.

CE LIVRE EST RESPECTUEUSEMENT D¨¦DI¨¦ ¨¤ LA PATRONNE DU CAF¨¦ DE LA POSTE ¨¤ LUZARCHES[1]
(ORNE)
[Note 1: Luzarches n'est pas dans l'Orne mais bien en Seine-et-Oise. Quand les Fran?ais se d¨¦cideront-ils ¨¤ apprendre la g¨¦ographie?
(NOTE DE L'¨¦DITEUR.)]

PR¨¦FACE
Beaucoup de personnes, lesquelles feraient, d'ailleurs, bien mieux de se m¨ºler de leurs propres affaires, m'ont souvent object¨¦:
--Monsieur, vous donnez ¨¤ vos ouvrages des titres qui n'ont aucun rapport avec la mati¨¨re qui constitue le livre, comme par exemple On n'est pas des Boeufs, Le Parapluie de l'Escouade ou Amours, D¨¦lices et Orgues. Cette fa?on d'agir n'est point l'indice d'une mentalit¨¦ bien s¨¦rieuse.
¨¤ la longue, ce reproche me piquait au vif et bient?t je m'effor?ais ¨¤ ne plus l'encourir.
Je n'y suis qu'¨¤ mi parvenu; pourtant il y a du progr¨¨s, jugez plut?t:
J'ai intitul¨¦ ce livre Pour cause de fin de bail, non pas qu'il y soit question de rien qui effleure ce sujet, mais simplement parce que je vais d¨¦m¨¦nager au terme d'avril prochain.
Je devais cette explication au lecteur, je la lui ai donn¨¦e.
Nous sommes quittes.
L'AUTEUR.

UN POINT D'HISTOIRE RECTIFI¨¦
¨¤ la prochaine r¨¦union de l'Automobile Club, je me l¨¨verai pour proposer une timide motion qui ne manquera pas d'ahurir, tout d'abord, les membres pr¨¦sents du comit¨¦.
Je demanderai qu'on ¨¦l¨¨ve, dans le jardin de notre nouvel h?tel, une statue, ou plut?t un groupe ¨¤ Diog¨¨ne, le regrett¨¦ philosophe.
Vous aussi, graves lecteurs, vous aussi, frivoles lectrices, vous ¨¦carquillez vos pupilles en gens qui ne voient pas bien le rapport...
Suit l'explication:
De nos longs travaux sur la civilisation grecque au temps d'Alexandre le Grand r¨¦sulte ceci qu'on peut consid¨¦rer ¨¤ bon droit le vieux Diog¨¨ne comme p¨¨re de l'automobilisme, ou, pour parler plus juste, de l'autonneaumobilisme, ou encore du tonneautomobilisme.
Le tonneau qui servait de demeure ¨¤ Diog¨¨ne peut ¨ºtre admis comme la premi¨¨re roulotte connue, une roulotte sans chevaux, bien entendu[2].
[Note 2: N'existe-t-il pas de nos jours une voiture fort ¨¤ la mode qui r¨¦pond au propre nom de tonneau.]
Quant au mode de traction, ou, pour ¨ºtre tout ¨¤ fait exact, de propulsion, c'est l¨¤ que j'apporte ce qu'il y a de plus fra?chement d¨¦barqu¨¦ en fait de documents.
Dans tous les trait¨¦s d'histoire, mesdames et messieurs, il est question du cynisme de Diog¨¨ne.
Ce mot cynisme, jusqu'¨¤ l'heure pr¨¦sente, fut interpr¨¦t¨¦ dans le plus faux des sens.
Un grand nombre de personnes et m¨ºme de professeurs sont persuad¨¦s que Diog¨¨ne ¨¦tait surnomm¨¦ le Cynique parce que, n'ayant pas plus de pudeur qu'un chien, il se conduisait comme un cochon, si j'ose m'exprimer ainsi.
Biffez, bonnes gens, cette erreur, de vos tablettes.
Le mot cynisme, en ce qui regarde Diog¨¨ne, doit ¨ºtre interpr¨¦t¨¦ dans un esprit purement sportif, comme, par exemple, hippisme, cyclisme, etc.
Le vieux philosophe grec pratiquait le cynisme comme le comte de Dion la voiture ¨¤ vapeur, et Jacquelin le v¨¦lo, c'est-¨¤-dire que, dans ses d¨¦placements, il faisait rouler son tonneau par deux de ces molosses de Rhodes si r¨¦put¨¦s pour:
Leur vigueur ¨¤ la fois et leur docilit¨¦.
Les bons toutous prenaient, si j'en crois mes documents, un vif plaisir ¨¤ pousser de leurs pattes agiles la roulante demeure de leur tr¨¨s sage patron, cependant que le philosophe cheminait derri¨¨re eux avec, entre les dents, la pipe morale du m¨¦pris de l'humanit¨¦.
Ce patriarchal appareil ne rappelle ¨¦videmment que de tr¨¨s loin les moto-cars de chez Comiot, mais pour l'¨¦poque!...
Dans une prochaine causerie, car je crains, aujourd'hui, d'abuser de vos instants, je parlerai de la fameuse lanterne de Diog¨¨ne, et je vous d¨¦montrerai, clair comme le jour, que l'ac¨¦tyl¨¨ne n'est pas de cr¨¦ation si r¨¦cente qu'on le croit g¨¦n¨¦ralement.

GEORGETTE S'EST TUEE!
Le jour du Grand Prix, ¨¤ Deauville, il fut convenu qu'on se rendrait le lendemain aux courses de Pont-l'¨¦v¨ºque, dans l'auto de Roseburn.
On partirait de bonne heure, dix
Continue reading on your phone by scaning this QR Code

 / 39
Tip: The current page has been bookmarked automatically. If you wish to continue reading later, just open the Dertz Homepage, and click on the 'continue reading' link at the bottom of the page.