Mademoiselle La Quintinie

George Sand

Mademoiselle La Quintinie, by George Sand

The Project Gutenberg EBook of Mademoiselle La Quintinie, by George Sand This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.org
Title: Mademoiselle La Quintinie
Author: George Sand
Release Date: March 29, 2006 [EBook #18075]
Language: French
Character set encoding: ISO-8859-1
*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK MADEMOISELLE LA QUINTINIE ***

Produced by George Sand project PM, Chuck Greif and the Online Distributed Proofreading Team at http://www.pgdp.net (This file was produced from images generously made available by the Biblioth¨¨que nationale de France (BnF/Gallica)

MADEMOISELLE LA QUINTINIE
PAR
GEORGE SAND
DEUXI¨¨ME ¨¦DITION
PARIS
MICHEL L¨¦VY FR¨¨RES, LIBRAIRES ¨¦DITEURS
RUE VIVIENNE, 2 BIS, ET BOULEVARD DES ITALIENS, 15
A LA LIBRAIRIE NOUVELLE
1863
OEUVRES DE GEORGE SAND
* * * * *
OUVRAGES PARUS OU A PARAITRE:
Andr¨¦. Antonia. Constance Verrier. Elle et Lui. La Famille de Germandre. Fran?ois le Champi. Indiana. Jean de la Roche. Lettres d'un Voyageur. Les Ma?tres mosa?stes. Les Ma?tres sonneurs. La Mare au Diable. Le Marquis de Villemer. Mauprat. Mont-Rev¨ºche. Nouvelles. La Petite Fadette. Tamaris. Valentine. Valv¨¨dre. La Ville noire. Etc., etc.
* * * * *
POISSY.--TYP. DE A. BOURET.

PR¨¦FACE
L'Histoire de Sibylle, qui a paru nagu¨¨re dans la Revue des Deux Mondes, o¨´ je viens moi-m¨ºme de publier Mademoiselle La Quintinie, est un sujet assez beau pour tenter plus d'un ¨¦crivain. La critique impartiale a reconnu, en dehors du m¨¦rite de la forme, l'importance et la grandeur de la pens¨¦e du livre. Elle devait certes des f¨¦licitations ¨¤ l'auteur pour le courage qu'il a eu de traiter, sous cette forme du roman, la question si grave et si peu romanesque de la croyance religieuse. Longtemps la critique a prononc¨¦ que la recherche de l'id¨¦al social ou religieux n'¨¦tait pas du domaine du roman, et qu'il fallait l'exclure comme ¨¦trang¨¨re, intempestive et p¨¦dantesque. Plus tol¨¦rante et, selon nous, plus juste aujourd'hui, elle loue M. Octave Feuillet d'avoir fait un noble effort pour r¨¦habiliter le roman et pour l'¨¦lever ¨¤ l'¨¦tat de th¨¨se. Elle reconna?t que les luttes de la conscience et l'analyse des id¨¦es les plus hautes sont du ressort de l'art litt¨¦raire. Nous devons donc savoir gr¨¦ ¨¤ l'auteur de Sibylle d'un succ¨¨s qui nous autorise ¨¤ continuer et ¨¤ reprendre ce que nous avons essay¨¦ tant de fois sous les feux de peloton de certaines critiques trop indign¨¦es, et par cela m¨ºme impuissantes ¨¤ nous corriger. Nous savions bien qu'en laissant passer un peu de temps la lumi¨¨re se ferait, et que les jeunes ¨¦crivains s¨¦rieux ne regarderaient pas comme inutiles les efforts de leurs patients devanciers.
L'Histoire de Sibylle est le roman d'une ame; Mademoiselle La Quintinie est l'histoire d'un pr¨ºtre, avec toute la rigueur de ses d¨¦ductions et tous les d¨¦veloppements que la pens¨¦e du livre comporte. Nous ne faisons pas l'apologie de l'esprit cl¨¦rical, tel n'est pas notre point de vue; nous n'en faisons pas non plus la satire, tel n'est point notre but. Entre ces deux mani¨¨res d'envisager la v¨¦ritable question du temps pr¨¦sent, il y en a une beaucoup plus facile ¨¤ ¨¦luder qu'¨¤ r¨¦soudre, c'est l'examen. ¨¦tablir la lutte entre la foi et l'ath¨¦isme, ou bien mettre aux prises la sinc¨¦rit¨¦ et l'hypocrisie, c'e?t ¨¦t¨¦ s'armer contre des questions vid¨¦es ¨¤ fond, plaider des causes gagn¨¦es sans retour. Le progr¨¨s des lumi¨¨res a repouss¨¦ et annul¨¦ l'ath¨¦isme; sa mort, c'est la libert¨¦ de discussion. Le progr¨¨s de la morale publique a tu¨¦ l'hypocrisie; sa ruine, c'est l'impunit¨¦ que le m¨¦pris d¨¦cr¨¨te.
Mais il n'y a pas que Tartufe et Canap¨¦e en cause par le temps qui court. Il y a l'humanit¨¦ qui cherche sa voie, et qui flotte entre le pr¨ºtre et le philosophe, entre le pass¨¦ et l'avenir. Il y a la conscience de tous et de chacun, qui veut savoir o¨´ elle est et o¨´ elle va, et cette conscience universelle peut fort bien se r¨¦sumer dans un exemple, se concentrer dans une figure, devenir un personnage de roman en un mot, pour demander au monde s¨¦rieux comme au monde frivole la solution du probl¨¨me pos¨¦ dans tous les coeurs, dans tous les esprits, dans toutes les r¨¦unions, dans toutes les solitudes, dans toutes les familles, partout en un mot, la solution du probl¨¨me religieux.
Les catholiques de ce temps-ci, parmi lesquels se range courageusement M. Octave Feuillet, se contentent de la solution trouv¨¦e par l'¨¦glise romaine ¨¤ la suite d'¨¦lucubrations en commun appel¨¦es conciles. Les d¨¦cisions de ces assembl¨¦es du clerg¨¦ pr¨¦sid¨¦es par les papes se sont attribu¨¦ l'infaillibilit¨¦, et, pour ¨ºtre orthodoxe, il faut s'y soumettre.
Pourtant, ces institutions choquent sur beaucoup de points, non-seulement la raison, mais le coeur et la conscience des hommes. Pour ne citer qu'un des articles de foi de l'¨¦glise, nous demanderons si l'esprit de Dieu
Continue reading on your phone by scaning this QR Code

 / 134
Tip: The current page has been bookmarked automatically. If you wish to continue reading later, just open the Dertz Homepage, and click on the 'continue reading' link at the bottom of the page.