La belle Gabrielle, vol. 1

Auguste Maquet

La belle Gabrielle, vol. 1, by Auguste Maquet

The Project Gutenberg eBook, La belle Gabrielle, vol. 1, by Auguste Maquet
This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.net

Title: La belle Gabrielle, vol. 1
Author: Auguste Maquet
Release Date: February 26, 2004 [eBook #11300]
Language: French
Character set encoding: ISO-8859-1
***START OF THE PROJECT GUTENBERG EBOOK LA BELLE GABRIELLE, VOL. 1***

Produced by Distributed Proofreaders Europe, http://dp.rastko.net Project by Carlo Traverso and Josette Harmelin This file was produced from images generously made available by the Biblioth¨¨que nationale de France (BnF/Gallica) at http://gallica.bnf.fr.

LA BELLE GABRIELLE
PAR
AUGUSTE MAQUET
I
1891

NOTE DE L'¨¦DITEUR
PR¨¦FACE DES OEUVRES COMPL¨¨TES D'AUGUSTE MAQUET

Auguste Maquet est n¨¦ en 1813. Il fut un brillant ¨¦l¨¨ve du lyc¨¦e Charlemagne o¨´ ¨¤ dix-huit ans il devint un professeur suppl¨¦ant tr¨¨s remarqu¨¦. Il se destinait ¨¤ l'enseignement, mais pouss¨¦ par une irr¨¦sistible vocation vers la litt¨¦rature ind¨¦pendante, il abandonna l'Universit¨¦. Quelques po¨¦sies fort appr¨¦ci¨¦es, quelques nouvelles ¨¦crites dans les journaux le mirent en rapport avec les jeunes ¨¦crivains de cette f¨¦conde ¨¦poque.
Fort li¨¦ avec Th¨¦ophile Gautier, il composa quelques essais avec G¨¦rard de Nerval et c'est par ce dernier qu'il arriva ¨¤ conna?tre Alexandre Dumas. Alors commen?a cette collaboration fameuse qui mit en quelques ann¨¦es Auguste Maquet sur le chemin de la renomm¨¦e. Nous n'entrerons pas dans le r¨¦cit des causes qui la firent cesser, elles sont trop connues: entra?n¨¦ dans le d¨¦sastre financier de son collaborateur, Auguste Maquet fut consid¨¦r¨¦ comme un simple cr¨¦ancier, perdit le fruit d'un travail inou?, et ne put obtenir comme compensation de pouvoir mettre son nom ¨¤ c?t¨¦ de celui d'Alexandre Dumas sur tous les livres qu'ils avaient ¨¦crits ensemble.
La liste en est longue puisqu'elle comprend: Le Chevalier d'Harmental, Sylvandire, les Trois Mousquetaires, Vingt Ans apr¨¨s, la Reine Margot, Monte-Cristo, la Dame de Monsoreau, le Chevalier de Maison Rouge, Joseph Balsamo, le Batard de Maul¨¦on, les M¨¦moires d'un M¨¦decin, le Collier de la Reine, le Vicomte de Bragelonne, Ange Pitou, Ing¨¦nue, Olympe de Cl¨¨ves, la Tulipe noire, les Quarante-Cinq, la Guerre des Femmes.
Les deux collaborateurs sign¨¨rent ensemble, au Th¨¦atre: les Trois Mousquetaires, la Jeunesse des Mousquetaires, la Reine Margot, le Chevalier de Maison Rouge, Monte-Cristo, le Comte de Morcef, Villefort, la Guerre des Femmes, Catilina, Urbain Grandier, le Vampire, la Dame de Monsoreau.
Si la preuve de cette collaboration n'existait pas dans une foule de documents ¨¦manant de l'un et de l'autre de ces deux grands travailleurs, elle serait tout enti¨¨re dans l'¨¦num¨¦ration que nous venons de faire: car l'esprit se refusait ¨¤ croire qu'un seul homme ait pu suffire ¨¤ cette tache gigantesque. Et nous ne parlons ici que des ouvrages faits en commun.
Auguste Maquet a ¨¦crit seul: Le Beau d'Angennes, Deux Trahisons, une partie de l'Histoire de la Bastille, le Comte de Lavernie, la Belle Gabrielle, Dettes de Coeur, la Maison du Baigneur, la Rose Blanche, l'Envers et l'Endroit, les Vertes Feuilles.
Au Th¨¦atre, il a fait, seul: Bathilde, le Chateau de Grantier, le Comte de Lavernie, la Belle Gabrielle, Dettes de Coeur, la Maison du Baigneur, le Hussard de Bercheny.
Il a fait repr¨¦senter, en collaboration avec Jules Lacroix, au Th¨¦atre-Fran?ais, Val¨¦ria; ¨¤ l'Op¨¦ra, la Fronde, musique de Niedermayer.
Il a encore compos¨¦ une foule d'articles, de nouvelles, et plusieurs pi¨¨ces de th¨¦atre qu'il n'a pas sign¨¦es, entre autres, le Courrier de Lyon: il a ¨¦t¨¦ plus de douze ann¨¦es pr¨¦sident de la Soci¨¦t¨¦ des Auteurs et Compositeurs dramatiques, et si, un jour, les remarquables discours qu'il a prononc¨¦s en cette qualit¨¦ dans maintes circonstances peuvent ¨ºtre r¨¦unis en un volume, les lecteurs pourront juger dans ces belles pages que chez lui la puret¨¦ du style ne le c¨¦dait en rien ¨¤ l'¨¦l¨¦vation des id¨¦es et des sentiments et au bonheur des expressions.
Nous avons accompli notre tache en mettant sous les yeux des lecteurs l'oeuvre ¨¦norme d'Auguste Maquet; ¨¤ eux de juger maintenant par quels efforts d'un travail surhumain il a conquis vaillamment la place que nous lui donnons parmi les grands ¨¦crivains du si¨¨cle. Officier de la L¨¦gion d'honneur depuis 1861, il est mort le 8 janvier 1888 dans son chateau de Sainte-Mesme, gagn¨¦, comme il le disait gaiement, avec sa plume seule. C'est l¨¤, dans cette ch¨¨re retraite, qu'il recevait ses amis, et ils ¨¦taient nombreux: c'est l¨¤ qu'accouraient les jeunes auteurs, toujours bien accueillis, en qu¨ºte d'un conseil toujours donn¨¦ bon et d¨¦sint¨¦ress¨¦; c'est l¨¤, qu'¨¤ la nouvelle de sa mort, ont afflu¨¦ les regrets de tous, car tous aimaient et respectaient cette nature droite et loyale, ce grand coeur et cette ame juste.
Juin 1891
* * * * *

LA BELLE GABRIELLE

I
FAMINE AU CAMP
Au revers du monticule qui domine la Seine entre Triel et Poissy, s'¨¦tendent plusieurs villages cach¨¦s ¨¤ demi sous
Continue reading on your phone by scaning this QR Code

 / 118
Tip: The current page has been bookmarked automatically. If you wish to continue reading later, just open the Dertz Homepage, and click on the 'continue reading' link at the bottom of the page.